Qu’est-ce que l’initiative Transition Town Luxembourg ?
Le jardin communautaire est un projet pilote, Il est la première initiative du groupe Transition Town Luxembourg qui s’inscrit dans le mouvement international des Villes en Transition. Ce mouvement social nous parvient de Grande-Bretagne. Il est né en 2005 et découle de la question suivante : comment confronter le problème double du pic pétrolier et du changement climatique ? Comment préparer notre société à la descente énergétique qui s’impose ? Une ville en transition est donc une ville dans laquelle des citoyens s’organisent pour créer un avenir résilient face à la triple crise écologique, énergétique et économique. Une des originalités des initiatives de transition consiste à insister sur une vision résolument optimiste de l’avenir. Ainsi une crise quelconque est aperçue comme une opportunité de proposer des alternatives aux pratiques dominantes de la société actuelle. La collectivité constitue un aspect fondamental du  mouvement de transition, ce qui présente une nouveauté dans la démarche pour résoudre les défis environnementaux. Suite aux diverses soirées de sensibilisation organisées par l’association CELL et le collectif Energie positive au cours de l’année 2011 est né le premier projet de Transition Town Luxembourg, à savoir un jardin communautaire dans un quartier de la Ville de Luxembourg.
Pourquoi un jardin communautaire en ville de Luxembourg ?
Jadis les jardins potagers de la ville de Luxembourg, fournissaient une part importante de l’alimentation de  la population de la ville. L’expansion de la ville, surtout à partir du XXe siècle, ainsi que la mondialisation de notre chaîne alimentaire depuis les années quatre-vingts, étaient la raison principale de la disparition   des jardins de Luxembourg-Ville. Ils ont dû faire place aux développements urbains, aux résidences, et aux grands axes routiers. Aujourd’hui, nous importons près de 100% de nos légumes, même si une légère tendance à revaloriser les cultures régionales existe. Avec la triple crise (écologique, économique, énergétique) , la sécurité alimentaire, ainsi que la destruction mondiale d’écosystèmes causée par nos pratiques agroalimentaires, reste une problématique actuellement sans issue. Ainsi les jardins offrent un potentiel considérable pour accroître la sécurité alimentaire des ménages de la ville. Or, le jardin n’est pas uniquement lieu de production de nourriture. Il est aussi, et surtout, un lieu de rencontre des êtres humains. Le jardin constitue un lieu pour apprendre l’art de cultiver la Terre, l’art de travailler ensemble, et pour permettre d’acquérir les outils et les compétences de produire nous-mêmes notre nourriture. Le jardin devient ainsi un lieu magique qui rend des racines à des citoyens qui y retrouvent une communauté, un sens, une appartenance qui a des impacts positifs sur leur environnement et leur bien-être. Mais, ne nous leurrons pas. Un jardin, c’est aussi beaucoup de travail. C’est un travail à longue haleine, soumis aux fluctuations des éléments et des saisons. C’est un travail qui doit être  réfléchi mûrement, parfois, dur si l’on doit s’y confronter seul(e). A notre époque, le temps nous manque un peu plus chaque jour, voilà pourquoi l’idée d’un jardin communautaire a trouvé autant de résonance dans des milieux urbains. Ensemble, c’est plus gai. Ensemble, nous pouvons échanger des astuces sur les escargots, sur l’arrosage et les variétés de plantes. Nous pouvons partager la convivialité et  la récolte qui est le fruit d’un travail bien fait. Ensemble nous  apprendrons à faire nos   semences  nous-mêmes pour recommencer au printemps suivant. Un jardin st un lieu de rencontre pour tous : vieux, jeunes, de provenance quelconque. Il s’agit surtout d’apporter de l’enthousiasme et de la curiosité  pour la découverte dans ce lieu à triple vocation : solidaire, éducative et écologique.
Quelles plus-values pour la Ville de Luxembourg ?
Notre projet de jardins communautaires, que nous proposons de gérer de façon rigoureuse, sérieuse, durable et solidaire inclut plusieurs axes prioritaires de la politique environnementale de la Ville de Luxembourg. La participation citoyenne : ce projet est une initiative citoyenne de quartiers qui expérimente avec des formes nouvelles de participation adaptées au XXIe siècle. La prise de conscience de la nécessité de créer de nouveaux modèles de vie pour un avenir durable qui mise sur la qualité de vie, la résilience et la minimisation de notre empreinte écologique. L’éducation : dans une deuxième étape, nos jardins peuvent être un lieu de jeu, d’apprentissage pour les enfants, supervisés par des adultes qui leur enseignent les choses les plus importants par leur pratique, leur attitude face à l’environnement, mais certes aussi par leur savoir-faire concret en culture, soin, récolte et propagation des plantes potagères. Les initiatives de transition et des projets de jardins collectifs et solidaires prennent une ampleur mondiale. Dans nombreuses métropoles européennes, dans le passé récent, divers projets de jardins collectifs et solidaires on vu le jour : à Berlin, par exemple, un jardin mobile, surnommé Prinzessinnengarten, qui rassemble « immigrants » et soi-disant « autochtones » autour de la récolte de tomates ou de la plantation de choux. A Paris, il existe de nombreuses initiatives qui ont des dénominateurs communs, comme leurs démarches participatives, leur souci d’intégration, ainsi que des éléments d’accompagnement, d’animation et de formation, leur convivialité, leur ouverture au public, leur gestion par un groupe engagé de citoyens « stewards », et leur adhésion à une charte bien définie de responsabilités et de droits. Le projet jardin communautaire de l’initiative Transition Town Luxembourg-City permet ainsi à la Ville de Luxembourg d’être dans l’ère du temps.

2 comments
  1. I would like to get in touch with you about doing an interview for https://citiesintransition.eu/, but could not find any contact info! Would love to hear back from you.

    Best regards,

    Floortje Opbroek
    New Europe – Cities in Transition
    Amsterdam

    • annemariedidier said:

      Hello Floortje,

      You can email me to annemariedidier@hotmail.com or twalisch@pt.lu.

      I have to add some contact on the URL. Thank you for your reminder. and my apologies for the late answer.
      Best regards.
      Anne-Marie

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s